29 juillet, 2013

Dip de brocoli et feta.

Recette de Piment Oiseau ! >CLIC<

Tout ça pour dire que j'adore les vidéos instagram... Pas celles des autres. Les miennes. C'est moche mais ça m'amuse, et c'est bien le principal.

video

Alors pour faire le dip de brocoli, il te faut : 

Un brocoli
De la feta
Du lait (100ml ou 10cl)
Du sel et du poivre 
De l'huile d'olive (si tu l'oublies pas)

Tu fais cuire le brocoli dans l'eau ou à la vapeur, tu mets tout dans un robot comme dans la vidéo, tu mixes, et c'est prêt ! 
Bon app ! 

Et promis, la prochaine fois, je fais une vidéo mieux que ça. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

27 juillet, 2013

J'ai lu No Impact Man...

... Et j'ai envie de mourir !

Enfin, pas tant que ça. Faut pas déconner. Mais quand même. C'est le genre de lecture qui remue pas mal. Après Faut-il manger les animaux?, il faut avoir le cœur bien accroché, moi j'te le dis !

Mais ?
Ça parle de quoi ?

Quatrième de couverture ! : Comme nous tous, Colin Beavan en a marre d'assister, impuissant, au réchauffement climatique, à la déforestation et aux gaspillages en tous genres... Il refuse d'être partie prenante dans la fonte des glaces et la disparition des ours polaires. Son défi : vivre un an en réduisant au maximum son empreinte environnementale. Jusque-là, pas de quoi parader, d'autres l'ont fait avant lui. La grande différence c'est que ledit Colin Beavan vit en plein coeur de Manhattan, au 9e étage d'un building. Et qui dit réduction des émissions de carbone dit pas d'ascenseur, de climatiseur, de réfrigérateur, de transport motorisé – entre autres –, et quand on est un jeune père de famille, l'aventure tourne vite au casse-tête. Son premier challenge : convaincre sa femme, quelque peu accro au shopping, de jouer le jeu. Le deuxième : renoncer aux couches en plastique et aux plats à emporter. Passées ces étapes... eh bien, tout reste encore à faire. L'expérience dure un an, le compte à rebours est enclenché ! 
Cette histoire vraie a fait le tour du monde, grâce au succès du blog tenu par Colin Beavan pendant l'aventure. Ce blog a même été élu l'un des quinze sites écologiques les plus influents du monde par le Time Magazine

Pour résumer, le monsieur a décidé de ne pas du tout produire de déchets pendant 1 an alors qu'il vit au 9ème étage d'un immeuble à Manhattan avec sa femme et sa fille. C'est le récit de son défi. 

Que dire de plus ?
Pfiou... On apprend des choses, on en lit d'autres qu'on connaissait déjà (les ours blancs qui meurent noyés car la banquise fond...). On se sent coupable de se moucher pendant qu'on lit. On se dit qu'on a bien raison de ne pas vouloir de voiture. Et on se surprend à avoir envie de changer certaines choses. 

Pas tout, certes, je n'irai pas jusqu'à me priver d'électricité. Mais franchement, faire attention à l'eau qu'on utilise, à ce que l'on consomme pour ne pas trop jeter... Ça ne mange pas de pain, comme on dit, et peut-être que ça pourrait changer -un peu- le monde.

Je me surprend même à avoir envie d'essayer de faire mon propre produit vaisselle >ICI<.

Pour aller plus loin, notamment pour changer sa manière de manger, il y a plein de blogs que je peux partager si tu es intéressé, lecteur. Celui d'Antigone est déjà très bien. 

Sinon, tu peux aussi voir le documentaire de No Impact Man, juste >LA< et lire le blog qu'il a tenu par >LA BAS<.


Rendez-vous sur Hellocoton !

25 juillet, 2013

Qui suis-je ? #2

Le premier épisode ICI.

Je crois que je ne me suis jamais définie différemment qu'en disant que j'aime les livres. Et lire. Lire, surtout. Plus que l'objet en lui-même. Même si c'est le cas aussi. 

La lecture, c'est un peu ce qui a défini mon orientation professionnelle. Je me suis laissé porter par les choses, par les évènements. Et j'ai fini par me retrouver ici. Ce n'est pas plus mal. Même si je me dis parfois que j'aurais dû faire les choses différemment.

Photo

J'ai appris à lire toute seule, par hasard. Je ne connais l'histoire que par la bouche de ma mère, puisque j'étais trop petite pour m'en rappeler. Elle m'a toujours dit qu'elle pouvait me laisser toute seule dans un coin, revenir une heure plus tard et me trouver toujours au même endroit. Elle a découvert que je savais lire, un jour que je lui ai demandé comment se prononçait le mot "papillon". Elle me raconte qu'elle a "halluciné" en voyant que je savais lire le reste de la phrase, sauf ce mot sur lequel je butais, apparemment. 

Je n'ai pas fait de CP. Et je suis directement passée en CE1. Je n'ai que des souvenirs flous de cette époque que je renie totalement. Je pense avoir presque réussi à tout oublier. J'ai quelques rares souvenirs, surtout des bribes. Peu de copains. Beaucoup de chutes (= traumatismes crâniens à répétitions). La maitresse pas sympa qui ne me laissait pas aller au toilettes (pardon mais la pute, quoi). Des vols dans mon sac. Le choc quand ma grand-mère n'a plus pu s'occuper de moi parce que mon grand-père était malade. Puis le changement d'école. Pas très funky tout ça.

Photo

Je pense que je me suis réfugiée dans la lecture. Je ne sortais JAMAIS sans un livre à la main ou dans mon sac. Ce qui est toujours le cas. Mais j'essaye de me soigner. 

Je me rappelle que, quand j'étais ado, je détestais qu'on me demande ce que je voulais faire plus tard. Je voulais être diététicienne mais je n'ai pas pu ou pas su (^^). Et puis après, je ne savais pas. Editeur, galeriste, quelque chose en rapport avec les livres ou l'art... Sans grande conviction. J'aimais trop lire pour en faire mon métier, et je n'aimais pas assez l'art pour y connaitre VRAIMENT quelque chose.
L'une de mes cousine m'avait dit un jour : "Ne te prends pas la tête, un jour tu te lèvera le matin et tu saura quoi faire". Je ne dis pas que c'est comme ça que ça c'est passé... Mais c'est vrai qu'un jour, je me suis retrouvé devant un BP libraire et je me suis dit "pourquoi pas".

La machine était lancée. Avec beaucoup de difficultés, je me sens enfin "légitime" dans ce que je fais. J'ai eu beaucoup de remise en question, j'ai passé des heures, des jours à me demander si j'étais vraiment faite pour le commerce, pour ce métier. Aujourd'hui, je peux dire que oui. Je fais ce que j'aime mais surtout, j'aime ce que je fais. Comme je me plais à le répéter, je ne vais pas travailler, je vais m'amuser. Plus tard, on parlera de ma relation à la lecture qui a changé -quand même- et de comment j'ai rencontré les plus belles personnes grâce aux livres.

Photo

Pour finir ce long pavé sur moi-même -mais c'était le but, aussi- mes 10 livres préférés -l'un des trucs qui nous défini le mieux non ?- : 

  1. Orgueil et préjugés - Jane Austen 
  2. Brooklyn Follies - Paul Auster
  3. Si par une nuit d'hiver un voyageur - Italo Calvino
  4. La traversée de l'été - Truman Capote
  5. Prodigieuses créatures - Tracy Chevalier
  6. Loving Frank - Nancy Horan
  7. Rêves de garçons - Laura Kasischke
  8. L'insoutenable légèreté de l'être - Milan Kundera
  9. Les liaisons dangereuses - Choderlos de Laclos
  10. Marie-Antoinette - Stefan Zweig
Le choix est difficile... Il y a en bien d'autres dont pas mal de jeunesse / ado.
Et toi ? Quel est le "truc" qui te défini le plus, quelque chose dont tu ne peux pas te passer ? Quels sont tes 10 livres préférés, ceux que tu emmènerai sur une île déserte ?

Photo
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 juillet, 2013

Walt Disney World, où en est-on ? + besoin de conseils.

Le voyage approche à grand pas. 
Je tiens de moins en moins en place. 
Je crois que je suis un peu neuneu mais j'ai fait un compteur sur internet qui avance, avance, avance... Inutile de préciser que ça me rend folle.

Tout est presque prêt. Mis à part les billets d'avion, les chambres, et la voiture qui avaient tous été réservés en janvier/février, nous avons enfin : nos passeports et l'ESTA.

Les billets pour Universal sont dans la poche, il ne nous reste que les six jours de Walt Disney World à acheter, quand la paie du mois de juillet sera là. C'est notre plus grosse dépense après l'avion.

Nous avons une valise, réfléchissons au fait d'en mettre une deuxième dedans pour ne pas en acheter sur place et avoir plus de place au retour...

Si tu passes par là, lecteur, en dehors des parcs, je suis preneuse de tout bon plan...
Que penses-tu de Cap Canaveral, y'a t-il une plage qu'il faut ABSOLUMENT voir, un endroit où il faut manger, tout, je prends tout...

Merci mille fois !


magicalkingdoms.com Ticker


Rendez-vous sur Hellocoton !

22 juillet, 2013

Seven Positive Things #8


  • Cette chaleur, ce temps. Oui, j'me plains. Oui, ma saison préférée -le printemps- n'a pas pointé le bout de son nez. Mais quand même, tout ce soleil. C'est bien. 


  • Après le dimanche chez ma mère, c'était le lundi en goguette à  Montmartre avec les copinous venus de loin pour aller voir un concert. Au programme : terrasse, resto, balade. Rires. Que du bonheur. Mais aussi un peu de tristesse de ne les voir que si peu souvent.


  • Deux titres d'une série que l'on adore et que l'on attendait avec impatience qui sortent d'un coup. Joie et bonheur. Deux soirs de lecture. Deux livres dévorés.


  • La demande ESTA pour les USA enfin faite. On ne doutait pas de notre admissibilité mais ça rend les choses un peu plus concrètes encore. Et puis, aussi, acheter nos premiers billets de parc. Pour un dimanche à Universal - Island Of Adventure et le land Harry Potter. Hiiii !


  • Profiter du jardin des parents du mec pendant qu'ils étaient en vacances : manger du guacamole pour l'apéro et du maïs au barbecue pour le repas. J'attendais ça depuis des mois !



  • Recevoir une carte postale, se demander de qui (j'en demande à tous les gens qui passent à côté de moi et qui parlent de vacances alors bon... -même aux clients oui oui-), et voir que ma petite soeur de 6 ans qui rentre en CP m'a écrit un -tout- petit mot.


  • Les bains de pieds dans l'eau fraîche, c'est la vie.


Rendez-vous sur Hellocoton !

20 juillet, 2013

Les lectures de l'été.

Les vacances approchent à graaaands pas. Il me reste 15 jours, trois samedis (en comptant celui-ci). Je ne vois pas le bout, je serai contente quand j'y arriverai. C'est dit.

Tu n'es pas sans savoir que je pars aux USA (dans 27 dodos oui ouiiii). Et que je vais me taper, genre, 9h d'avion. Inutile de préciser, qu'en plus, je suis terrorisée.

Je me suis prévu deux pavés, puis sans doute deux plus petits livres. Il ne faudrait pas trop me charger non plus.

Alors ? La question du jour, bonjour.

Qu'est-ce que je vais lire cet été ?




Je suis encore à la recherche du quatrième livre que je vais emporter, à moins que je ne m'arrête là... Je me retiens de préparer ma valise, on verra au moment présent, ce qui rentrera dans mon sac ou non :-)... 

Belle journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 juillet, 2013

Election du petit chien préféré de la blogosphère avec My Dog Is! (sponso)

Attention à toi, lecteur/lectrice, mon petit bouchon, mon petit loup, mon bibi, mon machin, mon amour est de retour...
Hé oui...

Ma chienne, de son petit nom Ebi Furai (Crevette Panée en japonais pour ceux qui ne suivent pas au fond de la salle), est la plus mignonne du monde. 

Pourquoi ?
Comme beaucoup de (petits) chiens, elle est présente, aimante, drôle, joueuse, presque trop intelligente... Bien-sûr ! Mais ce n'est pas tout : 

  • Grâce à elle, je passe des heures et des heures en promenade. Je devrai d'ailleurs penser à me mettre en jogging.
  • Je me découvre aussi des vertus de patience... : lui lancer et lui lancer et lui lancer sa balle sans relâche dans l'appartement, la regarder courir du salon à la cuisine et de la cuisine au salon...
  • J'ai dû apprendre à lui laisser un peu de place, elle a décidé qu'elle dormirait au pied du lit... sous la couette !
Elle a tout changé dans ma vie, et ce n'est pas plus mal, je crois que je ne peux que l'aimer encore plus.
Mais elle est aussi la plus belle, n'est-ce pas ? Allez, avoue...

Ebi1

  Ebi2 

Inutile de préciser que je pense qu'elle a toutes les chances de son côté pour gagner ce concours* ! :-) Tu as 3 semaines pour voter pour elle !







Un peu d'information sur Purina, le leader mondial de la nourriture animale, puisqu'il en faut quand même un peu, pour savoir de quoi on parle...
Appartenant au groupe Nestlé depuis 2001, la marque Purina cherche surtout à innover en matière de produits, goûts, nutrition mais aussi (et surtout) qualité.

On peut aussi les retrouver sur Facebook : Facebook 'My Dog Is par Purina ONE'

Et c'est exactement ce qu'ils ont réussi à faire avec la gamme Purina One My Dog Is... 

Mais Purina One My Dog Is..., qu'est-ce que c'est ?
C'est une gamme qui correspond aux besoins nutritionnels des petits chiens (d'où le concours qui concerne les petits chiens, c'est bien, tu suis). Il existe 4 formules pour que chaque animal ait une alimentation qui correspond à son mode de vie/son âge/sa vitalité/rayer les mentions inutiles : 

  • Purina One My Dog Is... baby, qui, comme son nom l'indique, est pour les animaux en pleine croissance, ayant des besoins spécifiques comme augmenter ses défenses naturelles.
  • Purina One My Dog Is... adult pour des animaux en pleine forme, mais aussi, et surtout, pour qu'ils le restent.
  • Purina One My Dog Is... food lover pour les gourmands, on l'aura deviné... C'est une recette qui comprend moins de 40% de matières grasses.
  • Purina One My Dog Is... active pour ceux qui, comme moi, ont un Jack Russel qui a du mal à comprendre quand il faut s'arrêter pour se reposer. 

Et toi, ton dog is... plutôt quoi ?


logoPOMDIet
* Règlement jeu concours PURINA ONE My Dog Is...

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 juillet, 2013

Le bonheur, c'est simple...

...Comme la famille. 

Samedi soir dernier. En route pour chez maman. Les dernières 5 minutes au travail étaient les plus longues de ma vie. Sauter dans le train. Passer à la maison, faire sa valise en 2 minutes 25 et sauter dans la voiture.

Voilà, c'est ça, c'est tout, c'est comme ça.

Premier épisode. 
Arriver. Tard. Comme d'habitude. Boire l'apéro, c'est une institution chez nous (encore une raison de plus pour ne pas passer le permis!). On est comme ça, rien ne se fait avant d'avoir bu un petit coup.

Et là, pendant que l'on discutait dans le jardin, tranquillement en train de se faire bouffer par les moustiques... Le téléphone sonne. Le cousin était à la porte ! Quelques minutes plus tard, encore, on sonne à la porte. Les grands-mères ! On était bien, c'était beau (oui, rien que ça). 

Deuxième épisode. 
Petit déjeuner avec maman. Chez nous, une journée ne peut pas bien commencer sans café. Deux ou trois mugs, au MOINS. Et puis ma soeur est arrivée, les animaux gravitaient autour de nous dans le jardin, on était bien, on avait trop chaud. 



Troisième épisode.
Dimanche midi, resto. En plus de bien boire, chez nous, on mange bien. 
10 à table. Quoi d'autre ? Les grands-mères, le cousin, le mec, la soeur, son mec, la mère, la meilleure amie et sa mère aussi. Rien de plus. Des rires, des plats dans lesquels chacun picore, des bières, du rosé, des cocktails. 

Quelques photos. 

Et puis tout était déjà terminé. Chacun est rentré chez soi. Un dernier petit café pour la route. Regarder si l'on a rien oublié, mais au pire, ce n'est pas perdu pour une fois, je reviens dans déjà un mois. 

Il ne reste que les souvenirs, l'image fugace d'un beau moment, le moteur pour cette semaine qui va s'annoncer difficile avant les vacances. Ma soupape de décompression, c'est eux. Et finalement, je serai presque contente de ne pas les voir si souvent.

Pour savourer ENCORE PLUS le moment où ils sont près de moi.




Rendez-vous sur Hellocoton !

10 juillet, 2013

Être adulte. Ou pas ?

Être adulte, c'est :

  • Apprendre à conduire
  • Savoir mettre la housse sur la couette
  • Se creuser la tête pour savoir quoi manger tous les soirs
  • Gérer une librairie de 150m² (aller 75, parce que y'a le resto dedans)
  • Assumer ses erreurs pour mieux évoluer
  • Payer ses impôts, ses factures, son loyer
  • Partir en vacances sans Maman
  • Ne pas pouvoir ouvrir son livre en plein repas et se couper du monde.
  • [ ... ] 

Mais c'est aussi : 
  • Pouvoir parler la bouche pleine
  • Se mettre les doigts dans le nez si on veut
  • S'essuyer les mains sur son pantalon
  • Manger Macdo, pizza... Mal quoi...
  • Ou alors laisser le chéri seul face aux fourneaux
  • Vivre avec son amoureux et faire les cons tous les soirs
  • Se payer des vacances de fou

Je ne sais pas ce que je préfère. Je n'ai pas envie d'apprendre à conduire (même si voilà, la machine est lancée), je trouve que c'est trop de responsabilité. En même temps, je ne pouvais pas rêver mieux que de gérer cette magnifique librairie (avec l'aide de ma patronne, bien-sûr, mais quelle école!). Depuis que je vis toute seule (7 ans déjà!), j'ai décidé que je pouvais faire ce que je voulais : mettre les doigts dans mon nez, par exemple. Tout ce qu'une maman nous interdit quand on est petit, parce que ça ne se fait pas en société.

Alors, adulte ou pas adulte ? Grande ou pas grande ? 
Je préfère me définir comme une grande enfant : je joue à la marchande, à faire les courses et je m’enthousiasme toujours devant des peluches loup. Ça me va.

Dimanche, nous sommes allés déjeuner chez mon beau-père et ma belle-mère (pas ceux du mec, les miens).

(Petite histoire rapide pour toi qui ne comprends rien : ma mère, un homme/mon père, moi. Divorce à mes 1 an. Rencontre avec un autre homme aux alentours de mes 2 ans/2 ans et demi, c'est comme un père pour moi, une petite soeur pour mes 4 ans. A mes 10 ans, 6 pour ma soeur (demi si tu veux mais pour moi c'est pas ça) séparation. Paris, Lui et C. sa nouvelle compagne un week-end sur 2. Je grandis, il est toujours là. Et il y a 6 ans, une petite soeur est née. Elle n'est pas ma vraie soeur, de sang, ce n'est pas ma vraie famille, de sang mais je les aime comme si c'était tout comme. Voilà, tu sais tout).

Donc, dimanche, déjeuner chez mon beau-père et ma belle-mère avant qu'ils ne partent en vacances. Comme toujours, quand je n'ai pas vu la petite depuis des mois, elle fait sa timide. Et puis je lui offre son cadeau (j'me fais invariablement engueuler, comme je ne la vois pas souvent, je lui amène un truc à chaque fois), et là, elle redevient ma copine.

Je peux le dire.
J'ai un humour d'enfant de 6 ans.
J'avoue tout.

Photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

06 juillet, 2013

Petite leçon d'optimisme #2 : positiver !

Le premier article parlait de la nécessité d'être optimiste, juste . J'ai, certes, mis du temps à te pondre la suite, mais tu ne vas pas te plaindre parce que tu as un article tous les deux jours ici, et que j'en ai encore dans les tiroirs pour un bout de temps. (ma série "qui suis-je?" va te faire l'été, je te préviens). Et puis, si t'es pas content(e), tu peux aller t'acheter la positive attitude des paresseuses, ma bible depuis depuis que je suis inscrite au permis. (Chez tous les bons libraires).

BREF. Comme d'hab, je m'égare.

On est là, aujourd'hui, pour apprendre à PO-SI-TI-VER. Comme tu le sais, je suis la reine, la plus forte, la plus positive. Hm, on recommence ?

Comme tu le sais, je suis hyper-négative, je vois souvent le pire avant le beau, et je pense que je n'arriverai jamais à rien.

Voilà qui est mieux... (la honte)

Photo

La méthode des paresseuses est bien simple : identifier les pensées défaitistes (j'ai pas pris de vacances depuis un an), convenir que ces idées sont basées sur des informations peu réalistes (ce n'est pas vrai, la boutique a fermé deux jours en Mai), remplacer ces idées négatives par des idées plus conformes à la réalité (ça fait seulement un mois et demi que j'ai eu plus de deux jours de repos consécutifs), dédramatiser (de toute façon, je suis en vacances dans un mois). 

Facile, non ?
Maintenant, il faut "désamorcer la bombe" à chaque fois.
Dès que l'on sent une idée négative pointer le bout de son nez, hop, on l'assomme !

Allez, on s'entraine.
Le prochain épisode : surmonter ses échecs.
Bientôt, sur ton blog préféré.
Rendez-vous sur Hellocoton !

04 juillet, 2013

Qui suis-je ? #1

Je ne sais pas si c'est le temps. Peut-être. La grisaille est propice à la méditation, à la remise en question aussi...

Et je me demandais...

Qu'est-ce qui me définit ? Quelles sont les choses qui font que je suis moi, et pas une autre ?

Les livres que j'aime, les sentiments qui m'habite, ma manière de parler, ma personnalité, la musique que j'écoute, mes amis... Tout un tas de trucs quoi ! 

C'est fou. Quand je pense à tout ce qui me constitue, j'ai l'impression que j'aurais du mal à tout lister... J'aime (et je n'aime pas) tellement de choses... Pour me définir, je pourrai déjà commencer par me décrire, même si c'est bien plus complexe que ça.

***



Je m'appelle A., j'ai 24 ans, je suis poisson ascendant bélier, je vis avec mon homme en région parisienne, je suis libraire/serveuse. Je suis châtain clair/blond foncé et j'ai les cheveux raides et très plats, j'ai les yeux marrons/verts, je porte des lunettes à grosses montures, je ne me ronge pas les ongles, j'ai porté un appareil dentaire pendant des années mais ça n'a pas été concluant. Je mesure 1m65, je ne porte jamais de talons. Je mets toujours les mêmes fringues : jean, débardeur et pull noir ou gris col V, j'ai choisi la facilité pour ne plus me poser de questions devant mon placard le matin. J'adore les Docs Martens, c'est pour moi les chaussures les plus parfaites. Je ne me tiens pas droite. Je ne peux pas sortir de chez moi sans avoir un livre, ou plusieurs, avec moi. J'aimerai ne pas grandir trop vite et garder mon âme d'enfant. Quand j'étais petite, je disais à tout le monde que quand je serai grande, je vivrai à Paris et je fumerai. Depuis je me suis exilée en banlieue et j'ai arrêté de fumer. J'ai fait un bac L option histoire de l'art en désespoir de cause. Je suis nulle en maths, en physique et en toutes les choses qui ne m'ont pas permis de passer un bac STL option biologie. J'étais trop bonne à l'école pour faire le BEP vente que je voulais en troisième. Quand je suis arrivée au lycée, j'ai arrêté de travailler et je suis devenue un cancre.

On s'arrête ici ? J'ai encore tellement de choses à dire... La suite au prochain épisode ! Mais avant de partir... Dis moi.
Toi, t'es qui ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

02 juillet, 2013

J'ai gagné !

Je suppose que tu connais Faust-in ? Mais si, tu sais ! Notre fameuse pipelette bordelaise... Si tu ne la connais pas, c'est que tu a raté ton éducation blogosphérique ! 

Bref, clique ICI pour la lire, elle raconte des choses très intéressantes et elle poste de belles photos. 
Tout ça pour te dire que pour les 6 ans de son blog, elle a organisé un gros concours avec un panier garni de pleiiiins de trucs qui m'envoyaient trop du rêve.

Et que j'ai gagné (contente).

Ca m'a fait SUPER plaisir, parce que les vacances n'arrivent pas, que le temps est leeeent, que je suis crevée et que je me retiens de m'acheter tout ce qui me tombe sous la main pour avoir plein de sous à dépenser en Floride.

Et bam, je gagne un super truc de ouf !

Quelques photos.





Alors maintenant, tu dis en coeur avec moi... MERCI FAUST-IN !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...